Eternal Life

Le coeur a ses raisons que la raison ignore...
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion
C'est le printemps sur Eternal Life ! Nous recherchons : • Des Journalistes • Des Mâles • Des Codeurs • Et des membres bien sûr !

Partagez | 
 

 « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Étincelante

avatar
Messages : 425
Date d'inscription : 22/09/2013
Age : 18
Localisation : Souvent au camp, ou dans la pouponnière.
Autres comptes : Neige Ambré ( T ) et Papillon Mystique ( S )

MessageSujet: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Jeu 3 Avr - 17:24

Pourquoi ?! Pourquoi ?! j'ouvre les yeux et enfonce les griffes dans la mousse de ma litière, mes rêves sont hanté par son pelage roux, pourquoi ?! Je tente de me levé mais mon ventre tendu à rompre par ma porté m'y empêche, je feule sur place et enfonce un peu plus mes griffes dans la mousse. Je ferme les yeux et, malgré moi, une larmes coule doucement le long de ma joue pour venir s'écraser proche de ma patte. Je pousse un douloureux et profond soupir et pose ma tête contre le sol, m'énerver ne changera rien ... Je me crispe légèrement quand un douleur commence à se faire sentir dans mon ventre, Cieux Orageux m'a prévenue que je pouvais mettre bas n'importe quand et m'a appris à reconnaître les signes du début du travail mais je ne pensais pas que cela arriverais aussi vite ! Je soupir doucement et pose ma tête au sol et, malgré moi, je m'endort progressivement ...

Quand je me réveille, je feule de douleur et tente à nouveau de me lever mais, encore une fois, mes pattes sont bien trop faible pour me permettre de bouger. Je balaye la pouponnière du regard, je suis seule, désperement seule ... sur tout les point de vue ... Je soupir et pose mon regard sur mon ventre rebondis, pourquoi moi ..? Une autre larme coule le long de ma joue et j'enfonce mes griffes dans la mousse quand une nouvelle contraction arrive. Elles sont de plus en plus puissante, elles font de plus en plus mal ...

Je pousse un cri, un unique cri, qui à du alerter toute la tribu, cette fois ci la contraction était bien plus forte, bien plus intense ! Vais-je devoirs supporter ca pendant toute la mise bas ? Je me recroqueville doucement sur moi même et agite les oreilles quand un silhouette se dessine à l'entrée de la pouponnière mais, à cause du doux soleil, je n'arrive pas a reconnaître qui cela peut bien être et je suis bien trop triste pour reconnaître je ne sais qu'elle odeurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Cieux Étoilés

♦ Membre
Guérisseur de la Foudre

avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : Partout et nul part... Mais nan, je suis dans ma tanière! X)
Autres comptes : Étoile de Crystal(Source), Nuage d'Océan(Ténèbres) & Petite Brume(Rivière)

MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Jeu 3 Avr - 17:58

Cieux Étoilés regarda le ciel. Le soleil n'était pas, pour une fois, cacher par un nuage. Une merveilleuse journée. La jeune Guérisseuse pensa à Étincelle d'Argent. Elle allais bientôt mettre bas, il n'y avais aucun doute. Ces derniers jours, elle était a peine sortit de la pouponnière, et quand elle faisait, c'était a pas lent et lourd. Elle paraissait aussi souvent fatiguée. C'est vrai que cela devais être fatiguant de porter 5 chatons en même temps. Soudain, un cri déchirant retentis dans tout le camp. L'ensemble des félins présent tournèrent la tête vers a pouponnière. Étincelle d'Argent ! Elle devais sûrement être sur le point de mettre bas ! La Guérisseuse grise se précipita vers la Tanière où avait emménager la Lieutenante. Elle la trouver rouler en boule sûr elle, visiblement en train de beaucoup souffrir. Elle aller avoir ses chatons, Cieux Étoilés en était maintenant vraiment sûr. Elle releva un peu la tête vers la chatte grise, mais, sûrement a cause des rayons du soliel qui inondait la Tanière, ne la reconnu pas. Elle parla doucement, d'un pour se faire reconnaître, et uis pour rassurer la futur mère :
-C'est moi Étincelle d'Argent, c'est moi, Cieux Étoilés. Tout vas bien se passer. Tes chatons veulent juste sortir voir la lumière du jour. Tu ne trouve pas qu'ils on bien choisi la journée. Elle est magnifique. Il n'y a que le soleil dans le ciel, aucun nuages a l'horizon.
Elle regarda la jeune chatte se détendre un tout petit peu. C'était déjà ça. C'était la première mère qu'elle allez aider. La derrière fois, elle n'avais fait que regarder son mentor, Esprit des Montagnes. Elle se souvint immédiatement des gestes a faire.
-Détend-toi... Ne te met pas en boule. Tes chatons ne vont pas pouvoir sortir.... Elle regarda la chatte brune s’allonger comme si elle prenait le soleil. Voila, c'est bien, très bien.
La futur mère fut parcourue d'un spasme, et elle hurla. La Guérisseuse alla voir. Un chaton était sortit. Une chatonne même. Entièrement noir. Elle lécha un peu, puis l'emmena près de la tête de sa mère. Elle retourna pour aider les autres chatons. Étincelle d'Argent eu encore d'autre spasme. Un autre chaton sorti. Une nouvelle chatonne sortit. Une petite chatonne rousse et blanche. Elle poussa un petit cri quand Cieux Étoilés la lécha puis la pris dans sa gueule pour la mettre près de sa sœur. Finalement, au bout d'un temps interminable aux yeux de la jeune Guérisseuse grise, les 5 chatons furent touts contre leur mère. En tout, il y avait trois femelles et deux mâle La troisième femelle était entièrement rousse, et un des deux mâle ressemblait exactement a Étincelle d'Argent ; Le deuxième mâle était brun. Elle sourit, puis dit d'une voix douce :
-Bravo Étincelle d'Argent. C'est fini. Tes chatons sont nés. Tous en bonne santés. Tu a eu trois belle femelle et deux mâles. Tu a même un petit sosie parmi les mâles. Tu a été formidable, je te félicite encore.
Elle passa un coup de langue sur l'oreille de son amie, puis sourit. Elle s’assit a côté d'elle, pour rester regarder la famille qu'elle formait avec ses chatons.
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Étincelante

avatar
Messages : 425
Date d'inscription : 22/09/2013
Age : 18
Localisation : Souvent au camp, ou dans la pouponnière.
Autres comptes : Neige Ambré ( T ) et Papillon Mystique ( S )

MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Jeu 3 Avr - 19:02

« C'est moi Étincelle d'Argent, c'est moi, Cieux Étoilés. Tout vas bien se passer. Tes chatons veulent juste sortir voir la lumière du jour. Tu ne trouve pas qu'ils on bien choisi la journée. Elle est magnifique. Il n'y a que le soleil dans le ciel, aucun nuages a l'horizon. »

Je me détent peu à peu mais je reste tout de même crispée.

« Détend-toi... Ne te met pas en boule. Tes chatons ne vont pas pouvoir sortir... » Je m'allonge doucement comme si je prenais tranquillement le soleil devant la pouponnière. « Voila, c'est bien, très bien. »

Quand un spams me parcours, je pousse un petit cris quand j'ai l'impression que l'on me déchire les entrailles. Je ferme les yeux et enfonce mes griffes dans la mousse de ma litière. Doucement, je sens un paquet humide glisser le long de mon arrière-train. Peu de temps après, j'entend de faibles gémissement et Cieux Etoilé dépose une petite chatonne noir contre mon ventre. La petite Chatonne se met immédiatement à tété. Quand un nouveau spasme me secoue, je pousse à nouveau un petit cris et Cieux Etoilé dépose bientôt une minuscule chatonne rousse à côté de sa sœur.

Après de longue minutes, pratiquement interminable, je pousse un soupir de soulagement et pose un regard doux et attendris sur mes chatons ; Une Chatonne Noir, une chatonne rousse et blanche, une autre entièrement rousse, une petit mâle qui me ressemble comme deux goutte d'eau et un autre petit mâle entièrement brun. Je pousse un doux ronron :

« Bravo Étincelle d'Argent. C'est fini. Tes chatons sont nés. Tous en bonne santés. Tu a eu trois belle femelle et deux mâles. Tu a même un petit sosie parmi les mâles. Tu a été formidable, je te félicite encore. »

Je souris doucement à Cieux Etoilé puis regarde à nouveau mes chatons. Je pose doucement ma queue sur la chatonne noir et, d'une voix fatiguée, je murmure :

« Merci Cieux Etoilé ... La petite Noir se nommera Boule Ténébreuse, en honneur à la tribu de son père ... La petite Rousse sera Boule de L'aube, sa sœur rousse et blanche, Petite Flamme. Le mâle brun, Petite Branche ... » Je m'arrête quelques secondes puis, pose doucement ma queue sur le dernier chaton et murmure encore plus doucement : « Le dernier s'appellera Patte du Passé ... » Et, d'une voie presque inaudible, je termine : « En hommage à son père et ... à ce passé merveilleux qui, aujourd'hui n'est plus. »

Je ferme les yeux et une larme coule doucement le long de ma joue puis je rouvre les yeux et observe doucement ma portée tété doucement mon ventre, en faisant sortir le précieux lait. Je retient un soupir douloureux et commence doucement à lécher mes chatons, un par un, doucement, comme le faisait ma mère lorsque j'était petite. Malgré ma tristesse, un sourire se dessine doucement sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
#Étoile de Miel

avatar
Apprenti/mentor : Ex -> Citron Acide.
Messages : 2223
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 18
Localisation : Je t'observe ^^
Autres comptes : Yuksu ^^ ||Rêve Astral

MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Ven 4 Avr - 21:04


J'étais allongée dans mon antre, la tête posée contre mes pattes de devant. L'absence d'Aile de Ronce m'avait gravement touchée. Cela ne remontait qu'à quelques jours désormais, et la Tribu entière était encore en deuil. C'était un stupide accident. Un renard. Un renard sans cervelle, mais puissant, et adulte. Vicieux, aux longues griffes ; une femelle protégeant ses petits. Mon compagnon voulait les éloigner de notre territoire...
Un sursaut me prit. Je n'arrêtais pas d'y penser. Je n'y étais pas, mais j'imaginais que trop bien la scène. Elle tournait en boucle dans ma tête. L'odeur du sang, l'émotion, l'impuissance. Je l'imaginais en train de battre des pattes sans relâche, les plantant avec ardeur dans la fourrure poisseuse de l'envahisseur roux.

Une boule se forma dans ma gorge, mon museau me piqua, synonyme d'une nouvelle montée de larmes. Je reniflai pour les éloigner. Loin, très loin. Le plus loin possible.
Je roulai sur le flanc et étirai mes pattes avant. La terre battue qui recouvrait le sol de mon antre me soulageait ; il n'y figurait aucun cailloux, ou épine, ou autre facteur dérangeant. C'était du plat total, pas très doux, certes terne, mais agréable. Qui, au moins, m'évitait une blessure inutile comme à la pouponnière - à cause du buisson épineux, certaines épines tombaient, bien que rarement.

J'aurais pu rester ainsi durant des heures, à m'apitoyer sur mon terrible sort. Mais je n'avais pas encore tout perdu, non. Au contraire, j'avais l'impression qu'une fois de plus, une nouvelle vie commençait. Meilleure, je n'en savais rien. Mais nouvelle.

Puis soudain, je me redressai, me souvenant de quelque chose. Ma lieutenante ! Elle ne tarderait plus, désormais, à mettre bas. Une bouffée de panique s'instaura en moi. Et si tout se passait mal, qu'elle mourrait, elle aussi ? D'une hémorragie ?

Je m'assis sur mon séant et me passai une patte sur le museau, décontenancée. J'espérais sincèrement que tout allait se passer au mieux. Je ne voulais pas, une fois de plus, nommer un nouveau lieutenant. J'avais vécu assez de morts comme ça.

Je sortis, à pas lents, de mon antre. Aux yeux de la Tribu, je voulais paraître forte et inébranlable. Une chef responsable, résistant à toutes les intempéries de la vie, confiante. Si la chef elle-même paraissait confiante et forte, la Tribu serait elle aussi forte. C'était ainsi.
La mise bas avait-elle déjà commencé ? Je ne voyais Cieux Étoilés nul part. Et si elle était déjà finie ? Je masquai toute trace de panique et croisai les regards de mes guerriers d'un air confiant.

Devant la pouponnière, j'entendis vaguement des cris de chatons. Mes oreilles se dressèrent et j'entrai doucement. Ma sœur était penchée sur ma lieutenante, laquelle avait de minuscules chatons tétant avidement son ventre encore gonflé.
Je poussai un petit miaulement pour les prévenir que j'étais présente. Il me sembla que le regard d’Étincelle d'Argent s'illumina.
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org
Liberté des Oiseaux

♦ Membre
Guerrière de la Foudre

avatar
Apprenti/mentor : Nuage Noir
Messages : 11
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 17
Localisation : Dans le royaume des enfers~
Autres comptes : Sadique~

MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Mar 8 Avr - 20:08


Le soleil brillait dehors annonçant le printemps ,
le temps était doux et nous changez du froid hivernal. J'ouvris les yeux et je m'étira de tout mon long sur ma litière et je sorti de la tanière des guerriers.
Des guerriers en deuil voici ce que je voyais ,
tout en train de apitoyer sur leurs sorts.

J'agita les oreilles quand j'entendis des miaulements de chatons.
La mise bas était fini ,
je m'approcha de la pouponnière puis vis la chef du clan rentrai dans la pouponnière ,
elle avait l'air bouleversée. Les relations inter-clans ?
Ceci était fort probable ,
j'entra dans cette tanière a l'odeur lactée et regarda la nouvelle reine.

Etincelle D'Argent est la lieutenante ;
une femelle au pelage rayé marron et au yeux d'un magnifique émeraude. Elle est assez fine et pas très forte au combat je présume ,
mais sans doute rapide et agile.
La chef couvrait sa lieutenante d'un regard affectueux.
Cinq petites boules de poils , toutes collés les une au autre et tétant avidement.

Lorsque j'arrête ma contemplation , je murmura un léger :
"Bonjour , et bienvenue dans le clan a vous" aux nouveaux-nés du clan.
Je porta mon regard sur la lieutenante et lui miaula un salut.
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Étincelante

avatar
Messages : 425
Date d'inscription : 22/09/2013
Age : 18
Localisation : Souvent au camp, ou dans la pouponnière.
Autres comptes : Neige Ambré ( T ) et Papillon Mystique ( S )

MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Mar 8 Avr - 20:35

Je souris doucement quand Ambre Etoilée se glisse dans la pouponnière et s'approche pour observer doucement ma portée, va-t-elle, parmi mes 5chatons, voir comme moi, la ressemblance flagrante entre Boule de l'Aube et son père, Incarnation du Prout. Je retient un soupir et agite doucement les oreilles quand Liberté des Oiseaux, une femelle noir et blanc avec un œil vert et l'autre, d'un rouge profond, entre à son tour dans la pouponnière. Je souris à la fmelle et l'observe s'approcher doucement des chatons :

« Bonjour , et bienvenue dans le clan a vous »

Elle m'adresse ensuite un léger miaulement en guise de salut. Je lui rend son salut et, d'une voix douce, fatiguée, et remplie de fierté, j'annonce à ma meilleur amie et à la guerrière  :

« La petite Noir se nomme Boule Ténébreuse, la Petite entièrement rousse, Boule de L'aube, la femelle blanche et rousse, Petite Flamme, le mâle tout brun, Petite Branche et le petit mâle qui me ressemble, Patte du Passé. »

A chaque fois que j'ai nommée un chaton, je l'ai doucement effleurée du bout de la queue. J'enroule ensuite doucement ma queue autour de ma portée d'un signe protecteur. Je retient un douloureux soupir quand mon regard passe sur Boule de L'Aube. Puis, je relève la tête et souris au trois chats présent.
Revenir en haut Aller en bas
#Étoile de Miel

avatar
Apprenti/mentor : Ex -> Citron Acide.
Messages : 2223
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 18
Localisation : Je t'observe ^^
Autres comptes : Yuksu ^^ ||Rêve Astral

MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   Ven 25 Avr - 17:29

[UP ?]
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Je t'ai aimé et, à traver ses chatons, nos chatons, jamais je ne toublirais » |Prio à Cieux, ensuite, Libre ~
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Aimé Césaire est mort.
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
» Hommage à ma Fripouille bien aimée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Life :: Les Territoires :: Archives des RPs-