Eternal Life

Le coeur a ses raisons que la raison ignore...
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion
C'est le printemps sur Eternal Life ! Nous recherchons : • Des Journalistes • Des Mâles • Des Codeurs • Et des membres bien sûr !

Partagez | 
 

 Quand on va trop loin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Quand on va trop loin...   Mer 10 Juil - 17:19

J'avais envie d'être libre, de me débarrasser de mes fonctions le temps d'une soirée. Histoire de pouvoir faire un tour, de chasser. Je sais, je suis lieutenante et je suis censé être très sérieuse sur mon nouveau statut... Mais je ne pouvais pas rester là, sans rien faire. Attendre que le temps passe avec le chef car il n'y avait rien en ce moment, l'été, la saison la plus calme. Alors j'ai dit à Menthys :

Laisse-moi aller chasser. Je veux bouger. Cela fait trop longtemps que je ne suis pas sortie de ma tanière.

Elle m'a dit que je pouvait y aller, que ça faisait du bien de se changer les idées.

Je suis sortie. L'air était encore chaud malgré l'heure avancée de la nuit, il faisait noir. Mes yeux ne s'habituèrent pas tout de suite à l'obscurité. C'était étrange, en temps normal ça prenait deux minutes à peine. Mais là ça faisait dix minutes. Dix minutes de patience pour pouvoir voir la beauté des arbres qui entouraient les tanières. Quelque chose d'autre attira mon attention.

Un bruit dans la nuit, un bruit de pas. Qui était-ce ? C'était une souris ! Un toute petite mignonne souris innocente que j'allais prendre plaisir à chasser. Elle ne m'avais pas vue. Je me souvenais de quand j'avais appris à chasser, quand j'étais apprentie. Il est loin ce passé là. Bref, si je continuais à m'extasier devant mes souvenirs, je n'attraperais rien. Je l'approchais, tout dou-ce-ment. Quand est venu le bon moment, je lui ai couru après. J'ai couru longtemps, longtemps... Une demi-heure peut-être ! Je l'avais perdue, elle m'avait semée... J'allai retourner aux tanières tranquillement mais quand j'ai regardé autour de moi je n'ai rien reconnu : j'avais dépassé la frontière. Je connaissais par cœur les terres de mon clan mais pas celles des autres. J'entendais des pas.

Des pas ? Qui cela pouvait-il bien être ? Une autre souris, un chat ? Les pas se mirent à parler, ces voix m'étaient familières mais très vaguement. C'est alors que je vis Etoile de la Nuit et Mystères des Oracles...
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 20:15


Ce soir-là, Étoile de la Nuit et moi avions décidé de faire une patrouille à deux. Les guerriers étaient fatigués, notre chef voulait les laisser se reposer. Moi, j'étais en pleine forme. J'avais besoin de sortir, cela me ferait le plus grand bien, car, rester coincé dans le camp à donner les ordres de patrouilles des frontières, de chasse...cela devenait fatiguant. J'avais l'impression d'étouffer parmi toutes ces tâches. Alors, j'avais demandé à notre chef si je pouvais partir prendre l'air. Elle avait trouvé que c'était une bonne idée, alors elle avait confié ses trois chatons à une autre reine et s'était jointe à moi.
Dans l'obscurité croissante, nous ne voyions que les hauts cèdres s'élever fièrement dans le ciel. Les proies s'étaient terrées chez elle, on entendait plus que cet immense vide que créait le vent. Peut-être aussi le chants des corbeaux. Un chant funèbre, certes, mais j'avais l'habitude. Tout mon Clan avait l'habitude. Un félin perdu se serait probablement enfui, les corbeaux inspirent la mort. Et pourtant, je n'avais pas peur.
Nous longeâmes les limites de nos frontières en prenant garde à ne pas les dépasser. Au début, nous nous doutâmes de rien. Puis, mon poil se dressa le long de mon échine.
Un ennemi !
Devant nous, juste avant la frontière entre le Clan du Vent et le nôtre, se dressait le champ de fleurs. Plus loin, la lande dominait le terrain. Étoile de la Nuit m'interrogea du regard. Mais, connaissant déjà sa question, je répondis au quart de tour :

- J'ai senti un ennemi.

C'est que je le vis. Une silhouette féline, aux fines épaules et aux grandes pattes souples. Le pelage gris foncé, presque invisible dans une nuit pareille. Avec ma chef, je décidais de m'approcher, le pelage hérissé jusqu'à la racine des poils.
Et là, je reconnus Plume du Temps.

- Tiens tiens tiens...le lieutenant du Clan du Vent s'est perdu, dis-je d'une voix glaciale et méprisante comme à mon habitude. Pauvre petit, tu as besoin d'aide...pour déguerpir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 20:44

Je les ai dévisagés. Etoile de la Nuit, un modèle de grâce et de sagesse pour tous. Son pelage noir et luisant inspirait la confiance malgré de vieilles légendes qui racontent que croiser un chat noir la nuit est signe de malheur.
Mystères des Oracles, je ne l'avait jamais vraiment vu, il avait de longues pattes qui se terminaient par des griffes aiguisées. Son épais pelage gris et noir était impressionnant. Oui, Mystère des Oracles m'impressionnait. Ses yeux bleus si froids, si glaciaux... Il me dévisageait aussi. Que pensait-il de moi ? Me trouvait-il belle, jolie, agréable à regarder ? J'étais sous le charme [HS : en même temps il est facile de séduire Plumy !]

- Euh... Je chassais et euh... Ben...

Je bégayais, plus moyen de trouver mes mots. Que lui dire ? Comment lui répondre ?

- Je me suis perdue...

Qu'allai t-il me répondre ? Et Etoile de la Nuit ? J'aurai aimé voir ma tête à ce moment là...
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 20:57



- Euh... Je chassais et euh... Ben...

Je dévisageai la jeune lieutenante tout en plissant les yeux. La façon dont elle me regardait me troublait. Personne ne m'avait jamais regardé ainsi, de face, lorgnant mon regard, écrasant mes prunelles bleu glacé. Personne sauf elle...provocation ou sincérité ? Se moquait-elle de moi ou bien voulait-elle au contraire me montrer son admiration ? Il y avait quelque chose dans son regard...de...comment pourrais-je le dire ? Ah oui. Différent.

Différent. Un mot bien vague pour exprimer les pensées qui tourbillonnaient dans mon esprit ; elle semblait morte de peur et en même temps abasourdie. Et alors que j'allais lui répondre d'un ton toujours aussi acerbe, elle reprit, en bégayant :

- Je me suis perdue...

Tu tu es perdue ? Et alors ? Tu ne connais pas tes frontières ou quoi ? me retins-je de lui cracher à la figure.

- Tu aurais pu faire plus attention, lâchai-je d'un ton encore glacial malgré moi. Une lieutenante qui se perd sur son propre territoire...

Que m'arrivait-il ? Pourquoi n'avais-je pas formulé mes pensées à haute voix ? De peur de la blesser ? Mais...je m'en fichais de blesser qui que ce soit ! C'était toujours comme ça !
Alors pourquoi elle ?*
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 21:08

Wow ! Je n'avais jamais été comme ça... J'étais morte de peur, frigorifiée et perdue. Mais pourtant si heureuse et euphorique ! Il était plus de minuit Menthys allait s'inquiéter. Menthys, je lui dirai que je me suis perdue, en plus c'est vrai. Maintenant,  que faire ?



 Tu aurais pu faire plus attention, lâchai-je d'un ton encore glacial malgré moi. Une lieutenante qui se perd sur son propre territoire...

- Oui mais je courais sans regarder où j'allai. Je ne connais que mes terres.

J'avais des millions de choses à penser mais la seule qui m'intéressait  était de savoir si j'allai le revoir. On m'avais souvent dit que Mystère était désagréable, froid... Qu'il disait toujours les choses de la façon de la plus désagréable possible. Alors pourquoi pas là ? Pourquoi était-il différent ?

- Où sommes-nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 21:20


 - Oui mais je courais sans regarder où j'allai. Je ne connais que mes terres.

Une drôle de sensation parcourut mon corps aussi bien que mon esprit. Je ne m'étais jamais senti comme ça. Qu'avais-je donc ? Un frisson inconnu traversa mon cerveau, je ne pouvais pas détacher mon regard de ces yeux d'un bleu si limpide. Plume du Temps semblait être un astre brillant parmi les ombres de la nuit. Ses yeux brillaient d'un éclat étrange. Nous nous regardâmes ainsi durant un temps indéfini, jusqu'à ce qu'Etoile de la Nuit remue la queue dans un mouvement agacé.

-Etoile de la Nuit, je, euh...cherchant mes mots, je baissai la tête, troublé. Je vais la raccompagner jusqu'à son camp. Tu peux rentrer. Si je ne suis pas revenu demain avant midi, envoies une patrouille me chercher.

Gêné de donner des ordres ainsi à ma chef, j'attendis anxieusement sa réponse. Elle hocha vaguement la tête et s'assit cependant, en observant Plume du Temps.
La sensation que j'eus lorsque je me fus rapproché de la lieutenante fut presque immédiate. Les frissons augmentèrent, nos fourrures se frôlaient presque. Dans un souffle inaudible, je lui dis :

- Pardon.

Pardon ? PARDON ? Je m'étais excusé à quelqu'un ? Ça ne me ressemblait pas du tout ! Et pourtant, cette simple excuse, en plus d'être bête, était sortie tout naturellement de mes lèvres. Affreusement gêné, je sentis le sang battre à mes tempes.
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 21:30

 -Etoile de la Nuit, je, euh...cherchant mes mots, je baissai la tête, troublé. Je vais la raccompagner jusqu'à son camp. Tu peux rentrer. Si je ne suis pas revenu demain avant midi, envoies une patrouille me chercher.

Quoi ? J'ai bien entendu ! Il me raccompagne !!! J'ai ouvert ma gueule a tel point que j'entendais une voix qui me disait "Ferme ta bouche tu vas avaler une mouche !" Une phrase qu'on se disaient tous chaton. J'ai avalé ma salive. Mais j'avais un sourire béat. Une tête d'andouille.

-Pardon

Ses poils ont frôlés les miens, ils étaient chauds et doux... Mais ce qui m'a le plus surpris c'est ce mot : Pardon. Me l'avait-on vraiment bien décris ?
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 21:40


Je regardai la lieutenante d'un air perplexe. Elle semblait euphorique, comme si j'étais le félin de ses rêves, tout droit sorti d'un conte de fée. Qu'avais-je de si différent des autres ? Que pensait-elle de moi ? Et moi ? Que pensais-je réellement ? Je devais sembler si bête...moi qui étais de nature intouchable...
La lune poursuivait son ascension dans le ciel. Les étoiles brillaient à présent, éclairant notre chemin, telles deux taches de lumière sombre dans un décor noir. Mes pattes tremblaient et j'avais envie de me m'enterrer six pieds sous terre. Alors, honteux de ma lâcheté, j'osai enfin tourner la tête vers Plume du Temps, qui me regardait déjà, et plantai mon regard dans le sien tout en lui demandant d'une voix claire :

-Pourquoi es-tu partie de ton camp à une heure pareille ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 21:53

A chaque pas que je faisait, il me dévisageait. Plus je le regardais, plus il me plaisait. Le chat de ma vie. Ma mère en parlait beaucoup avant sa mort : "Ton père ceci Ton père cela..." Je ne comprenait pas, j'étais un chaton, c'était normal. Les histoires de princesses chatonnes qui se marient avec de beaux princes chatons... Cela me faisait rêver...
J'avais l'impression qu'il n'osait pas me parler ni même me regarder  (c'est pas grave je le fait pour deux)
Mais il osa :
Pourquoi es-tu partie de ton camp à une heure pareille ?

Le temps est long quand on a rien à faire en temps que lieutenant

J'avais envie de faire un truc vraiment bête, très bête. J'ai fait semblant de me fouler la cheville pour qu'il me regarde

-Aïïiiiiiiiie !!!! Ma cheville. J'ai mal
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Jeu 11 Juil - 21:59


 Le temps est long quand on a rien à faire en temps que lieutenant

En étant lieutenant, on avait rien à faire ? C'était un peu exagéré. Pour ma part, j'étais débordé chaque jour. En plus, Etoile de la Nuit était constamment à la pouponnière, je me chargeais de tout. Je n'avais jamais de temps libre, j'encaissais tâche sur tâche, des tâches de chef, mais bon, cela me donnait un avant-goût de ce qu'étais réellement diriger le Clan. Car non, mon ambition n'avait pas disparu et j'en étais fier. Je m'étais créé un rêve.

-Aïïiiiiiiiie !!!! Ma cheville. J'ai mal

Sortant de ma rêverie, je dévisageai Plume du Temps avec curiosité. Elle semblait plus vouloir attirer mon attention qu'autre chose...je lui donnai une pichenette sur l'oreille.

Je me sens...bizarre quand je suis avec toi, avouai-je, avant de me mordre très fort la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 7:39

 Je me sens...bizarre quand je suis avec toi, avouai-je, avant de me mordre très fort la lèvre.

Ben... moi aussi... Tu ressens quoi exactement ?

Pourquoi avais-je dis ça ? Pourquoi ? Que je suis idiote ! Mais je n'ai plus eu le temps d'y réfléchir. J'ai eu un instant de faiblesse, mes pattes ne me portaient plus... Je suis tombée comme ça sur le sol humide de la forêt... Oracles me demanda si j'allai bien.

On peut faire une pause ? Il y a un trou dans le coin, je suis épuisée...

[désolée pas le temps d'écrire plus]
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 9:16





Ben... moi aussi... Tu ressens quoi exactement ?

Je n'osais pas lui répondre, quelque chose me noua le ventre et me vola ma voix. Ainsi demeurai-je muet, de stupéfaction peut-être, je ne savais pas vraiment. Autour de nous, l'épaisse toile noire inquiétante que tissait la nuit ne cessait de s'élargir, comme si elle s'apprêtait à nous engloutir d'un moment à l'autre. Je n'avais absolument pas peur, non, au contraire, l'obscurité m'excitait plus qu'autre chose. Un chat pourrait me tomber dessus...oh oui, une bataille ! Une bataille nocturne ! Que ce serait intéressant ! Je n'en avais faite qu'une seule fois, et depuis, plus rien. C'était vraiment dommage.
Et pourtant, un jour viendra où Étoile de la Nuit ne sera plus et je devrais gouverner à mon tour le Clan de l'Ombre. Peut-être y aura-t-il des batailles, peut-être pas. L'avenir de tous ces guerriers dépendait d’Étoile de la Nuit pour le moment mais, à ma génération, je les mènerais au combat. Je me fichais bien de l'avis du Clan des Étoiles, si j'avais envie de me battre, ce n'est pas la bataille qui viendrait à moi mais moi qui viendrait à elle. Tuer des innocents ? Non, vous ne m'avez pas compris. Je n'étais pas un meurtrier, mais un félin assoiffé de combats. Et en ce moment, peu profilaient à l'horizon. En réalité, aucune. Les quatre Clans ne manquaient de rien et personne n'allait fouiner chez l'autre. Tout le monde respectait ses frontières.
Et si...
Une idée illumina mon esprit. Plume du Temps avait dépassé la frontière. En voilà une bonne raison pour attaquer le Clan du Vent ! C'était une occasion à saisir, je ne l'aurais pas deux fois. Mon esprit combattif l'emportait toujours sur mon esprit moral. J'étais cruel, oui, comme j'étais cruel ! Mais, qu'y pouvais-je ?
Encore une fois, Plume du Temps me tira de mes pensées en tombant sur le sol comme une masse. Je lui demandai si elle allait bien, et pour toute réponse, elle regarda à travers mes yeux et répondit d'une voix lasse :


On peut faire une pause ? Il y a un trou dans le coin, je suis épuisée...

En effet, il y avait un trou, non loin. Je décidai de prendre Plume du Temps par la peau du cou et la posai délicatement un peu plus loin, m'asseyant près d'elle, l'esprit en bouillie. Je me mis à scruter le ciel, me demandant vraiment si c'était une bonne idée d'attaquer le Clan du Vent seulement à cause d'une lieutenante étourdie qui avait passé la frontière en pleine nuit. Étoile de Menthe trouverait ça très exagéré surtout venant de moi. Mais, peut-être qu'il fallait l'énerver, justement. L'énerver pour qu'elle se retourne contre nous alors que nous avons respecté nos frontières et notre gibier. Ainsi, elle n'aurait pas d'arguments et nous serions contraints de nous battre pour nos frontières. C'était une bonne idée, je me disais, mais c'était de la trahison envers Plume du Temps

Tu ne la connais même pas ! Tu ne peux pas la trahir. Tu ne l'aimes pas. Réveille-toi !

Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
Étoile Angélique

♣ Co-fonda'
Chef des Ténèbres

avatar
Apprenti/mentor : Nuage Ténèbreux
Messages : 727
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 18
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 10:03

Heu ... J'étais censée participer au RP là ! En théorie, on aurait du faire chacun notre tour, TOUT LES TROIS !!!
Revenir en haut Aller en bas
#Étoile de Miel

avatar
Messages : 1644
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 19
Localisation : Dans mon monde imaginaire ♥
Autres comptes : Yuksu ^^ ||Rêve Astral

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 10:13

Bah ouais mais Plumy m'a stressée à mort du coup j'étais obligée de répondre ._. XD
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org
Étoile Angélique

♣ Co-fonda'
Chef des Ténèbres

avatar
Apprenti/mentor : Nuage Ténèbreux
Messages : 727
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 18
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 10:35

[Bon, ben je commence maintenant, on va dire que je cherchais Oracles et que j'arrive et que je vous explique et tout, bref !]






Il était tard mais je n'avais pas envie de dormir. Alors, accompagnée de Mystère des Oracles, je sortit me balader sur nos terres. Nous avons marché longtemps mais je n'en m'en rendais même plus compte. Je ne pensais plus à rien, je me laissais porter par le vent. Soudain, des pas.
[...]
Soudain, j'ouvrit de grands yeux. Je venait de comprendre ce qui se passait entre les deux félins. J'avais moi aussi ressenti cette sensation. L'amour, mais aussi le danger. Et  je venais de les laisser partir tous les deux, seuls ! Il fallait que je les couvres ! Que je leur explique comment ne pas se faire prendre ! Je ne pourrait pas les empécher de s'aimer, ça non. Mais je pourrais leur transmettre ce que j'avais acquis, leur donner des conseils ! Pour ne pas qu'ils fassent de bêtises ! Je me mit à courir à toute allure à leur poursuite. Je devais les rattraper ! Bientôt, leur trace s'arrêta. Nous étions juste devant la frontière. Je regarda autour de moi et j'entendit chuchoter. Je tourna la tête. Ils étaient là, Plume du Temps allongée dans un trou, visiblement à bout de souffle. Mon lieutenant près d'elle. Ils étaient tous deux comme aspirés par l'autre. Moi aussi j'avais ressenti ça, avec lui. J'alla près d'eux, essouflée. je ne savais pas quoi dire, mais je devais les aider. Avaient-ils seulement conscience de leur amour. C'était flagrant mais ... Mystère des Oracles n'avais probablement jamais aimé ... Accepterait-il cela. L'admettrait-il ? Je leur dit, dans un souffle :


- Attendez ! Ne bougez pas de là ! Je ... Il faut que vous m'écoutiez.


Tous deux se tournèrent vers moi, de grands yeux ronds interrogateurs posés sur ma fourrure noire.


- Je peut vous aider, à ne pas vous faire prendre.  Acceptez mon aide.


Il fallait qu'ils le veuillent bien, mais avoueraient-ils leur amour interdit devant moi ? Il faudrait d'abord que je leur confie mon secret. Mystère des Oracles l'avait sûrement deviné, comme toujours, mais n'était-ce pas dangereux de le leur dire ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 10:51


 
- Attendez ! Ne bougez pas de là ! Je ... Il faut que vous m'écoutiez.


Intrigué, je tournai la tête vers elle, l'interrogeant du regard. Un peu gênée, elle poursuivit :


- Je peut vous aider, à ne pas vous faire prendre.  Acceptez mon aide.



A ne pas nous faire prendre ? Elle croit qu'on est ensemble ?

Troublé, j'écarquillai les yeux, mon regard papillonna de Plume du Temps à Étoile de la Nuit. Que devais-je répondre ? Que ce n'était pas ce qu'elle croyait ? Moi même je ne savais plus très bien ce que je ressentais, non, je ne savais même plus du tout. Etais-je amoureux ? Allais-je briser mon ambition ? Non ! Non, je ne voulais pas la briser, je ne voulais pas l'aimer ! Je voulais m'enfuir, devenir chef, combattre, rester en solitaire ! Pas être amoureux ! Je ne voulais pas me faire du mal ! Non, je ne voulais pas...et pourtant, je ne pouvais pas aller contre mes sentiments. C'était impossible. Mon cœur avait déjà choisi. Je me sentais différent, comme libéré d'un poids. Mais d'un autre côté, je ne voulais pas. Je ne voulais pas prendre le risque de rester avec une lieutenante ennemie. C'était un acte impardonnable et c'était du grand n'importe quoi.Ça n'avait aucun sens. Aussi plantai-je mon regard dans celui de ma chef et grondai :

-Je ne comprends pas où tu veux en venir.

Mon ton était agressif et insolent. Mais je m'en fichais, je voulais savoir si elle croyait qu'on s'aimait. Ma fourrure se hérissa, mon regard se fit plus glacial. Et en même temps, j'avais peur de sa réaction.



Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 17:08

 -Je ne comprends pas où tu veux en venir.

- Moi non plus... répondis-je hésitante

Croyait-elle que... ? Je pense, je savais même qu'elle aussi aimait quelqu'un d'un autre clan. Mais qui ? Je n'en avais aucune idée... Et je n'avais pas envie de le savoir.  Mais Oracles et moi c'était autre chose... On m'avait parlé de lui comme étant cruel, bagarreur,... On disait aussi qu'il n'avait surement jamais aimé personne. Alors pourquoi une telle délicatesse quand il m'a attrapé ? Pourquoi un regard aussi partagé entre problème et  amour ? Amour ? Ressentait-il ça ? Mais vraiment ? Un coup de foudre, cela doit s'appeler comme ça. Mais le tonnerre n'a pas grondé... Et moi ? Qu'est-ce que je ressens ? Je ne le sais pas moi même, alors comment savoir pour l'autre ? Comment dire ? Comment faire ? Il me fallait l'avis d'un expert enfin d'une experte ! Devais-je vraiment dire ce que j'allai dire ? Quelle serait la réaction d'Oracles ? Mais il le fallait :

- Que veux-tu nous dire ? Je t'écoute.

J'avais peur de sa réponse, très peur. Oracles... Je crois que j'ai compris. Mais cela m'a fait peur, très peur. Je suis amoureuse ? Amoureuse de ce duvet gris rayé noir chaud ? Amoureuse de ce comportement étrange ? Amoureuse de ce que l'on racontait sur lui ? Amoureuse d'un iceberg, si froid si glacial ? Et lui ? Me trouvait-il belle ? M'appréciait-il ? Que pense t-il de moi ? Ma mère disait souvent que mes deux yeux brillaient dans la nuit mais que c'était moi toute entière l'étoile. Un astre qui brille parmi la nuit. Le pensait-il aussi ? Ses yeux bleus m'attiraient comme des aimants... Je ne pouvais pas résister. Il fallait que je plonge dedans. Œil pour œil... Son pelage me donnait envie de me blottir contre lui. Au chaud. La réponse d'Etoile de la Nuit m'intèrpela (je ne sais pas comment ça s'écris...) 
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Ven 12 Juil - 19:23

[m'interpella]



- Que veux-tu nous dire ? Je t'écoute.

Plume du Temps semblait aussi surprise que moi. Aux premiers abords, je trouvai ça bizarre car j'avais l'impression qu'elle connaissait déjà la réponse : mais non, elle avait ouvert de grands yeux abasourdis, ses mots restaient suspendus à ses lèvres. Elle regardai semi dans le vague, semi dans les prunelles de ma chef. Elle n'osait même pas croiser mon regard, ne tournait pas une seule fois la tête. C'était peut-être idiot, cette histoire. Peut-être une histoire perdue parmi d'autres. Une histoire incompréhensible et sans intérêt. Une histoire bannie du monde, bannie par nos ancêtres. Et pourtant, je sentais quelque chose de bizarre monter en moi, une envie, je ne sais pas, quelque chose. Et en même temps un regret. Mais un regret de quoi ? Allez vous me demander.

Je n'avais pas la réponse. Je ne pouvais pas répondre à cette question. Depuis toujours, j'étais froid et distant. Quelque chose avait changé, mais quoi exactement ? Les paroles d’Étoile de la Nuit avaient également un sens caché, je le savais. Je le sentais.
Et si le père de ses chatons n'était pas de notre Clan ?
Cette question me horrifia. Aimait-elle un guerrier ennemi ? Ou bien disais-je n'importe quoi ? Comment savoir ? J'avais horreur de rester dans l'ignorance. Mais où pouvais-je bien trouver la réponse à ces questions, à part dans son esprit ? Et pourquoi, mais pourquoi me préoccupai-je de ça ?! Je n'étais pas comme ça, moi ! Je me fichais des problèmes des autres ! Je suivais ma propre voie, celle qui m'était tracée, vers la tragédie ! Car je le méritais ! Je méritais de souffrir ! Alors pourquoi ce renversement soudain ? Alors que mon ambition était à peine servie ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi....
Avec appréhension, j'attendis la réponse d’Étoile de la Nuit, demeurant pourtant impassible.
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
Étoile Angélique

♣ Co-fonda'
Chef des Ténèbres

avatar
Apprenti/mentor : Nuage Ténèbreux
Messages : 727
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 18
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 22 Juil - 11:33

Tout les deux me regardèrent, abassourdis. Ils avaient ouverts de grands yeux. Mystère de Oracles me regardait, et une lueur de fureur brillait dans ses yeux. Comme souvent. Je m'y était habitué. Il était froid, et distant, depuis toujours. Peu de monde l'appréciait. Mais moi, je l'avais toujours considéré comme un ami. Je lui faisais confiance? Cette colère que sortait à tout instant ne me faisait plus rien. Je le connaissais comme cela, c'était son caractère. Je savais qu'elle n'était pas toujours sincère. Il me lança, plein de rage, d'un ton froid : 


-Je ne comprends pas où tu veux en venir.


Il ne comprenait pas ? Si, je le voyais dans ses yeux. Il ne voulais pas l'avouer, il ne voulais même pas se l'avouer à lui même. Mais je connaissais ce regard. Il l'aimait, c'était certain. Moi aussi, il m'avait regardé de cette façon. Je savais que c'était aller à l'encontre du code du guerrier d'aimer quelqu'un d'un autre clan. Mais je trouvais cette règle bète. Sans vouloir vexer les guerriers de jadis. cela pourrait paraître étrange, d'entendre ça de la bouche d'une chef, mais c'était vrai. Comment voulaient-ils que l'on contrôle ses sentiments ? L'on avait pas le droit d'aimer, mais l'amour n'est pas contrôlable. Alors, plutôt que de les blâmer, je voulais les aider. Plutôt que de les faire souffrir. J'avais vu la joie percer dans le regard de Mystère des Oracles que très peu de fois. Et quand il regardait Plume du Temps, elle resplendissait, cette flamme de bonheur. Je voulais toujours le voir. Je ne voulais plus jamais lire la tristesse dans les yeux de mon ami. Et de mon lieutenant, par la même occasion. Il faisait mine de ne pas comprendre, mais il était conscient de ses sentiments. Ils n'aurait pas réagi comme cela sinon. Il était furieux que quelqu'un puisse savoir qu'il aimait, car pour lui, c'était une honte. Voilà tout. Mais je fut étonnée de la réaction de Plume du Temps. Elle, elle semblait réellement étonnée, et déconcertée, quand elle souffla, hésitante :  


- Moi non plus...


Ne connaissait-elle pas ses sentiments, ou bien ceux de Mystère des Oracles. Elle l'aimait, je le savais. Elle le savait elle aussi. Son étonnement était pour Mystère des Oracles. Oui, sa réputation le disait comme cruel, méchant, mauvais, sans coeur et incapable d'aimer. peu de gens savaient que derrière ce pelage foncé, se cachait en fait quelqu'un de très tendre. Il ne voulait pas l'admettre lui-même. Pourtant, c'était la vérité. Ce devait être pour cela qu'elle était si surprise. Elle continua :


- Que veux-tu nous dire ? Je t'écoute.


Je le voyais bien, ils ne m'avoueraient rien. Je savais déjà quelle serait leur réaction. Pour qu'ils admettent qu'ils s'aimaient, je devais leur confier quelque chose, pour les mettre en confiance. Alors, je commença, à contrecoeur, mon récit :


- Le Clan des Etoiles à instauré une règle impossible à respecter. Nous ne pouvons pas aller à l'encontre de nos sentiments. Je le sais, j'en ai fait l'expérience. Mais je ne veux pas voir quelqu'un souffrir comme mi j'ai souffert. Je veux qu'ils soient heureux. Ne vous sentez surtout pas offusqués, mais la passion brille dans vos yeux. L'amour resplendit que vos regards se croisent. De belles ailes innocentes semblent vous emporter à chaque fois que le son de votre voix retentit pour l'autre. Vous ne pouvez pas le nier. Pas à moi. Me le cacher est impossible. J'ai vécu la même chose, exactement la même. Quand un élan de liberté vous emmène. Vous êtes à la fois heureux et triste d'enfreindre le code. Vous ne voulez pas aimer, de peur de souffrir. Mais il ne faut pas. Vous ne souffrirez pas. Je vous aiderais. J'ai passé des lunes et des lunes avec lui. Nous avons eu des chatons même. Pourtant, nous n'étions pas du même clan. Vous voyez, c'est possible de vivre du bonheur, mais si il est interdit. Il suffit d'être très prudent.


Je ne leur dit pas que j'avais souffert, moi. Car maintenant, je savais comment les aider, pour qu'ils ne souffrent pas.


- Laissez-moi vous aider à vous aimer dans le bonheur. Ne niez pas vos sentiments, c'est impossible. Oracles ... Même toi tu peux aimer, tu le sais ... Tu ne peut pas faire autrement ... Ne le cache pas, je le vois. Tu as le même regard que lui quand tu pose tes yeux sur Plume du Temps ...


J'attendais leur réaction avec apréhension, éspérant avoir bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 22 Juil - 13:09


- Le Clan des Etoiles à instauré une règle impossible à respecter. Nous ne pouvons pas aller à l'encontre de nos sentiments. Je le sais, j'en ai fait l'expérience. Mais je ne veux pas voir quelqu'un souffrir comme mi j'ai souffert. Je veux qu'ils soient heureux. Ne vous sentez surtout pas offusqués, mais la passion brille dans vos yeux. L'amour resplendit que vos regards se croisent. De belles ailes innocentes semblent vous emporter à chaque fois que le son de votre voix retentit pour l'autre. Vous ne pouvez pas le nier. Pas à moi. Me le cacher est impossible. J'ai vécu la même chose, exactement la même. Quand un élan de liberté vous emmène. Vous êtes à la fois heureux et triste d'enfreindre le code. Vous ne voulez pas aimer, de peur de souffrir. Mais il ne faut pas. Vous ne souffrirez pas. Je vous aiderais. J'ai passé des lunes et des lunes avec lui. Nous avons eu des chatons même. Pourtant, nous n'étions pas du même clan. Vous voyez, c'est possible de vivre du bonheur, mais si il est interdit. Il suffit d'être très prudent.

 Je n'avais aucune réaction par ces paroles, ce qui me désarçonna. Ainsi donc, elle avait aimé quelqu'un d'un autre Clan ? Voilà pourquoi elle s'était tue à l'assemblée lorsqu'il s'agissait de donner le nom du père. Tout s'expliquait, à présent. Ma théorie farfelue s'était confirmée. J'avais raison. Et pourtant, j'avais si peu confiance en moi, dans le fond. Mais elle, elle prétendait savoir quelque chose de moi ; elle ne connaissait rien de moi, non, rien. Moi-même je ne me comprenais pas. J'étudiais chacune de mes réactions mais, elles étaient si variées et si changeantes pour la même situation. Comment juger ? C'était impossible. Idiot aussi. Ne pas se connaître...quel énorme désavantage. Et dire que je m'en fichais, jeune. Et dire que je restais sans rien dire, sans rien essayer, sans rien échouer ni réussir. Simplement rejeter. Tout rejeter. Nier complètement. Nier ma vie. Nier ce que j'étais. Qui suis-je ? Une grosse question qui dansait dans mon esprit et chantait si faux que mon cerveau était en ébullition.
Si je ne me connaissais pas, comment connaîtrais-je mes sentiments ?
Puis ma chef reprit :




- Laissez-moi vous aider à vous aimer dans le bonheur. Ne niez pas vos sentiments, c'est impossible. Oracles ... Même toi tu peux aimer, tu le sais ... Tu ne peut pas faire autrement ... Ne le cache pas, je le vois. Tu as le même regard que lui quand tu pose tes yeux sur Plume du Temps ...




Je reculai d'un pas. Comment osait-elle ? Elle ne pouvait pas me connaître plus que moi-même. Ou bien ce serait le monde à l'envers. Je ne m'accordais jamais l'erreur, non, c'est elle qui se trompait, elle qui nous amadouait. Comment prétendre une chose pareille ? La colère monta en moi, je me crispai. Comprendrait-elle ma réaction ? Non, elle ne le pouvait pas, non. Impossible. Ou bien elle se tromperait. C'est ça. C'est elle qui se tromperait. A cette idée, je souris sarcastiquement. Un jour, je deviendrais chef. Un jour, je leur montrerais qui je suis réellement. Un jour, ils se plieront à ma volonté, se mettront à genoux devant moi, me supplieront milles et une choses, et moi, je les regarderais souffrir, je leur montrerais tout ce que j'ai dû endurer, moi. Un jour, ils souffriront. Un jour, je serais libre. Libre ! Je reculai encore, puis me détournai, froudroyant Plume du Temps au passage.

-Dégage maintenant. Je ne t'aime pas, compris ? Je n'aime personne. Maintenant, laisse-moi. Oublie-moi. Trouve-toi un compagnon de ton Clan et vis heureuse avec lui. Je ne mérite rien. Je mérite de souffrir.je m'approchai si près que mon souffle frôla sa joue.Retourne dans ton camp et ne reviens jamais sur nos terres, ou bien je t'écorcherais vive. J'espère que j'ai été clair.

Sur ces mots, je lui griffai la joue dans un mouvement violent et revins sur mes pas, franchis la frontière et disparus entre les arbres, la mort dans l'âme. Je n'aimerais jamais qui que ce soit, et j'espère que Plume du Temps et même Étoile de la Nuit, et pourquoi pas le Clan des Étoiles tant que j'y étais, l'avaient compris.
Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
Étoile Angélique

♣ Co-fonda'
Chef des Ténèbres

avatar
Apprenti/mentor : Nuage Ténèbreux
Messages : 727
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 18
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 22 Juil - 13:55

Je ne savais pas comment il réagirait. Je savais qu'il le prendrait mal. C'était sûr. Jamais il n'avait accepté qu'il pouvait être quelqu'un de bien. Peut-être qu'il ne l'était pas, mais, je le considérait comme tel. Pour moi, il était bien. Je le considérais comme un très bon ami, même si ce n'était manifestement pas réciproque. J'aimais son caractère bien trempé. Mais est-ce que je le connaissais suffisamment pour anticiper sa réaction ? Me considérait-il assez pour m'écouter ? J'avais peut-être fait une erreur. J'étais peut-être allée trop au devant. Peut-être qu'à cause de moi, il n'accepterait pas l'amour pour Plume du Temps, qui semblait si fort ? Avais-je fait une erreur ? Prise dans mon élan, je n'avais pas réfléchi. Je me rendit compte de quelque chose à ce moment. Mystère des Oracles n'avais jamais été heureux. Sa réputation l'en empéchait oui, mais pas cela seulement. Il ne se connaissait pas. Il n'était pas conscient de ses sentiments, qu'il soit triste, heureux, amoureux ... C'était de là que venais sa réputation de sans coeur. L'on aurait pu croire qu'il ne ressentait jamais rien, qu'il était toujours neutre. Comme un robot ( je ne suis pas censée connaître les robots mais bon ... ). Mais il ressentait des choses. Il ne s'en rendait pas compte mais il vivait. Il avait des émotions. Parce qu'il était vivant. J'avais toujours cru que j'arrivais à le cerner, à lire en lui. Mais si lui même ne le pouvait pas, était-ce possible que moi je le puisse ? Je voulais l'aider, plus que tout. Mais je me rendit compte que je passais toujours à coté. Tout ce que je faisais pour l'aider ne servait à rien. C'était comme si je n'étais pas là. Je l'appréciait tellement ... Mais je réalisai que lui me détestait peut-être. Il n'avait jamais montré de geste qui puisse paraître amical envers moi. Il avait accepté de devenir lieutenant, par pur ambition. Parce qu'il voulait être chef. Ce n'était pas le moins du monde par amitié envers moi ... Je venais de le réaliser ... Peut-être les autres avaient-ils raison ? Peut-être qu'il n'était que cruel et froid ? Non, je refusais de croire cela ! Une tristesse énorme m'envahit. Soudain, il éclata. Il eut une réaction que je n'avais jamais vue. Fou de rage, il hurla :  


-Dégage maintenant. Je ne t'aime pas, compris ? Je n'aime personne. Maintenant, laisse-moi. Oublie-moi. Trouve-toi un compagnon de ton Clan et vis heureuse avec lui. Je ne mérite rien. Je mérite de souffrir. Retourne dans ton camp et ne reviens jamais sur nos terres, ou bien je t'écorcherais vive. J'espère que j'ai été clair.


Il ne resta pas plus longtemps. Au passage, il griffa la joue de Plume du Temps, qui le regardais les yeux emplis de tristesse. Puis, il disparut dans les bois. Il venait de le dire ... Il n'aimait personne. J'avais perdu un ami, que je n'avais jamais eu ... Moi qui croyait qu'il m'appréciait ... Je me trompais complètement ... Jamais il n'avait apprécié quelqu'un ! Ma tristesse se mua en une colère noire. Contre lui, contre moi même, qui ne s'était pas rendue compte qu'il ne l'aimait pas. Contre tout, contre la vie. Je partit en courant entre les arbres. Je sanglotais. Je ne regardais pas autour de moi, je courais juste entre les pins. Je regardais le ciel. Il était maintenant noir. Je pleurais à grands flots. Je ne pouvais plus m'arrêter. Puis, épuisée, je me laisser tomber sur le sol. J'avais voulu les aider, mais au lieu de ça, j'avais découvert encore plus profondément Mystère des Oracles. Je continua de pleure, tandis que mes larmes coulaient sur le sol. Je ferma les yeux. Triste et folle de rage. 
Revenir en haut Aller en bas
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 22 Juil - 17:26

Le Clan des Etoiles à instauré une règle impossible à respecter. Nous ne pouvons pas aller à l'encontre de nos sentiments. Je le sais, j'en ai fait l'expérience. Mais je ne veux pas voir quelqu'un souffrir comme mi j'ai souffert. Je veux qu'ils soient heureux. Ne vous sentez surtout pas offusqués, mais la passion brille dans vos yeux. L'amour resplendit que vos regards se croisent. De belles ailes innocentes semblent vous emporter à chaque fois que le son de votre voix retentit pour l'autre. Vous ne pouvez pas le nier. Pas à moi. Me le cacher est impossible. J'ai vécu la même chose, exactement la même. Quand un élan de liberté vous emmène. Vous êtes à la fois heureux et triste d'enfreindre le code. Vous ne voulez pas aimer, de peur de souffrir. Mais il ne faut pas. Vous ne souffrirez pas. Je vous aiderais. J'ai passé des lunes et des lunes avec lui. Nous avons eu des chatons même. Pourtant, nous n'étions pas du même clan. Vous voyez, c'est possible de vivre du bonheur, mais si il est interdit. Il suffit d'être très prudent.

J'écoutai son récit avec attention. Elle disait vrai. Le Clan des Etoiles avait fait une grossière erreur en instaurant cette règle idiote. Elle voulait continuer mais quelque chose l'en empêchait. Cherchait-elle ses mots ?

- Laissez-moi vous aider à vous aimer dans le bonheur. Ne niez pas vos sentiments, c'est impossible. Oracles ... Même toi tu peux aimer, tu le sais ... Tu ne peut pas faire autrement ... Ne le cache pas, je le vois. Tu as le même regard que lui quand tu pose tes yeux sur Plume du Temps ...

Disait-elle vrai ? Après tout c'est quand même son lieutenant, elle devait le connaître pour pouvoir lui céder sa place. Oracles bouillonnait. L'avait-elle vexé ? Il tremblait de rage. De la fumée serait presque sortie de ses oreilles ! Soudain, il hurla : 



 

-Dégage maintenant. Je ne t'aime pas, compris ? Je n'aime personne. Maintenant, laisse-moi. Oublie-moi. Trouve-toi un compagnon de ton Clan et vis heureuse avec lui. Je ne mérite rien. Je mérite de souffrir. Retourne dans ton camp et ne reviens jamais sur nos terres, ou bien je t'écorcherais vive. J'espère que j'ai été clair.



Moi, dégager ? Il n'en était pas question ! Et puis d'abord personne ne me parle sur ce ton !!! Je mérite de souffrir ? Qu'à t-il pu bien faire ?

Il s'avança vers moi. Qu'allait-il faire ?  Je n'allai pas tarder à le savoir à mon grand désespoir...

Il leva sa patte avant très haut, plus haut que ma tête, et me donna un grand coup de griffe. Il s'enfuit ensuite en courant.



-Mais euh...



J'ai vu Etoile de la Nuit fondre en larmes et je me suis précipitée sur elle pour la consoler. Il n'y avais pas de quoi pleurer.

Mais cette histoire n'est pas finie.

On n'abandonne rien quand on s'appelle Plumy.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 22 Juil - 21:22



J'avançai dans la forêt, masse sombre dans un décor noir, inquiétant, sauvage. Je dressai l'oreille ; j'avais entendu des pleurs. Secouant la tête, les yeux brillants de rage, j'allai me défouler contre un arbre auquel j'arrachai l'écorce avec une incroyable violence. Les éclats volaient et se fracassaient sur le sol dans un grand bruit. Mon cœur était blessé et souffrait, la plaie s'était rouverte et saignait abondamment, me montait au cerveau pour rallumer la flamme de rage qui ne cessait de brûler en moi depuis ma douloureuse enfance. Je ne voulais pas aimer. Je ne voulais aimer personne. J'étais seulement ambitieux, froid et distant. C'est tout ! Seulement ça, rien d'autre. Aucun autre sentiment ne pouvait me barrer la route. Je devais avancer dans cette direction. Un jour, je serais Étoile de Mystère. Ils m'obéiront, oh oui, ils m'obéiront tous. Je ne laisserais pas de quartier aux autres Clans. A la moindre erreur, ils en payeront le prix. Le Clan de l'Ombre sera le Clan le plus puissant de tous. Un Clan qui dominera la forêt. Grâce à moi. Parce que c'était mon destin. Mener mon Clan au sommet de tout et de tous. Un Clan qui serait fort et invincible. Un Clan qui raserait tout sur son passage, ne laissant aucune faiblesse ni aucun amour. Pas même d'amitié. Juste de la haine. De la haine puissante. Un rire sardonique s'empara de moi, je sortis les griffes et arrachai deux fois plus d'écorce avec puissance et précision. Je me fichais bien qu'on m'aime ou non. Car je voulais le pouvoir. Le pouvoir et la réussite. Le cœur du monde, le cœur des Clans, quelqu'un respecté et craint par tous. Un félin au coeur de pierre, un monstre, qui ne craignerait ni douleur ni défaite. Un guerrier déloyal égal un guerrier mort. Telle était ma logique. Qui penserait comme moi[à part ma narratrice, hé hé hé ? 8D] ? Personne ne pouvait me comprendre. Personne ! Personne...
Je décidai de bouger un peu. Malgré l'obscurité, je parvins à apercevoir une idiote petite souris au pied d'un arbre qui semblait vouloir s'orienter sans y parvenir vraiment. Les yeux plissés, le sourire aux lèvres, toujours aussi sordide, je me lançai férocement sur elle et la tuai d'un seul coup de griffe. Puis je la mangeai. Peu m'importait, désormais. Dès qu’Étoile de la Nuit sera morte, mon règne commencera.
Une nouvelle ère commencera.

Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
#Plume du Temps
Co-fondatrice Plumy
Balais à chiotte

avatar
Apprenti/mentor : Apprenti, je t'attend
Messages : 633
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 17
Localisation : Stuck in The Middle
Autres comptes : X

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 22 Juil - 21:44

Ma joue saignait abondamment. Allait-elle s'infecter ? Je ne l'espérais pas.
Un froid glacial régnait sur la forêt de CerfBlanc. Tous les guerriers qui étaient en patrouille le ressentait.  Je grelottais, la fatigue ne faisait qu'empirer mon état. Je n'étais même pas sur mes terres.
Là, j'ai compris, il fallait que je le retrouve. Il ne devait pas être très loin. J'ai commencé à marcher.

Pendant le trajet, j'ai repensé à Etoile de la Nuit, elle me faisait pitié. Elle qui croyait bien faire... Soudain, j'ai eu peur. Une patrouille de nuit ? L'odeur du clan de l'Ombre s'amplifiait. Fausse alerte, juste une tanière abandonnée...

Ce coup-là, je ne m'étais pas trompée. J'en étais certaine ! C'était lui, il s'acharnait contre un arbre...

- Pourquoi m'as tu fait ça ? dis-je en montrant ma joue
Revenir en haut Aller en bas
Etoile des Oracles

♦ Membre
Apprenti(e) de la Foudre

avatar
Messages : 211
Date d'inscription : 08/05/2013
Age : 19
Autres comptes : Etoile de Miel (F) Rêve Astral (T)

MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   Lun 21 Oct - 12:38



Les paroles de Plume du Temps me mirent dans une rage sans nom. Je me retournai furieusement et crachai :

- Je ne t'aime pas ! Vas-t'en ! Tu es sur mon territoire !

Mon regard polaire lui lança un regard extrêmement glacial et je me retins à grand-peine de lui arracher la fourrure. Je ne l'aimais pas, point. Du moins je ne le voulais pas. J'étais lieutenant, j'avais des responsabilités, de plus elle était d'une autre Tribu, une ennemie. Pure et dure. Lentement, je m'approchai d'elle, un rictus narquois passant sur mon visage. Les griffes sorties, je la défiai du regard tout en labourant furieusement la terre.

- Si tu t'obstines à partir, je te tue.

Au fond de moi, je n'en croyais pas un mot. Cela ne passa pas sur mon expression du visage car à la surface, j'étais toujours aveuglé par ma propre haine.
Tuer. Un sentiment dont je n'avais jamais pu m'en passer. Le sang m'excitait. Sa rougeur, sa tiédeur, sa facilité de couler, la douleur engendrée par son propriétaire. Je ne voulais pas me passer de cette obscession ; elle était bien trop forte, et je l'appréciais tellement.

Revenir en haut Aller en bas
http://thebattleofclans.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand on va trop loin...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on va trop loin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MISSION - terminée] « Seul ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin, sauront jusqu'où il est possible d'aller. »
» Quand l'envie d'apprendre est trop grande... [PV]
» Un pont trop loin
» C'est ce que nous sommes, peu importe si nous sommes allés trop loin, peu importe si tout va bien, peu importe si rien ne va. |Hossy's caracters.|
» Aller trop loin, c'est être rebelle. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Life :: Les Territoires :: Archives des RPs-